We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you continue, we\'ll assume that you are happy to receive all cookies from this website. +Info OK

Nous avons des milliers de clients qui utilisent AndroBath FX45 tous les jours et nous font part de leurs résultats. Leurs commentaires et notre expérience sont la démonstration qu’AndroBath sert efficacement l’objectif pour lequel il a été conçu.

Allongement du pénis
Approfondir l'argument >>

L'allongement du pénis permet d'augmenter l'estime de soi et de répondre de manière adéquate aux attentes de sa partenaire...

Allongement du pénis
Approfondir l'argument >>

Il faut l'essayer et l'utiliser, si vous n'obtenez pas les résultats, renvoyer l'appareil et vous serez remboursés.

L’accès à ce site est exclusivement réservé aux adultes.
Ni le contenu de ce site ni le dispositif lui-même n'ont été soumis à l’évaluation du ministère de la Santé.

#

L'expédition aura lieu utilisant une confection neutre, sans dessins ou écritures et rien sur le parquet ou sur les documents d'accompagnement qui puissent indiquer le contenu.

Les données de nos clients sont mémorisées sur un ordinateur non connecté à Internet et uniquement durant la période légale de conservation des documents comptables. Vous ne recevrez aucun matériel publicitaire ni aucune lettre d'information de notre part.

La dysfonction érectile (DE) a été définie comme l'incapacité de rejoindre et/ou de maintenir une érection suffisante pour avoir un rapport sexuel satisfaisant...

La maladie de La Peyroine (IPP) est une maladie du pénis encore inconnue, caractérisée ...

NOTICES
SCIENTIFIQUES
MÉDICALES
DYSFONCTION
ÉRECTILE
 
MALADIE
DE
LA PEYRONIE

MALADIE DE LA PEYRONIE

La Induration Pénis Plastique (IPP) ou maladie de La Peyronie, du nom du chirurgien qui l’a découverte en 1743, est une maladie du pénis encore inconnue, caractérisée par une fibrose circonscrite de la tunique albugineuse, la gaine insuffisamment vascularisée qui revêt les corps caverneux du pénis. La zone de fibroses, définie en général "plaque", constitue une limitation à l’élasticité du pénis pendant l’érection déterminant une courbure vers le côté malade. Les causes, comme nous avons déjà expliqué, sont inconnues. Le contrôle  très fréquent des plaques sur la ligne médiane du pénis dans sa région ventrale ou dorsale a suggéré qu’à la base de la maladie, il existe des traumatismes ou des microtraumatismes répétés dans le temps à charge du pénis dressé qui causent des blessures, même minimums, de la zone de la tunique albugineuse située au niveau de la cloison de séparation entre les deux corps caverneux (cloison inter caverneuse). En réalité le revêtement des corps caverneux a des fibres circulaires autour de chacun d’eux et  des fibres longitudinales  qui les revêtent avec leur accord. Sur la ligne médiane ces fibres avec un développement  orthogonal entre eux  se rencontrent sur la cloison inter caverneuse. Un traumatisme avec le pénis en érection peut enlever ces deux couches de fibres en les déchirant. Ces lacérations, uniques ou répétées, impliquent les processus normaux pour les réparations de l’organisme qui produisent au début des phénomènes d'inflammation locale et, dans le temps, probablement chez les individus prédisposés, la formation d'une cicatrice. Il s'agit de la plaque « typique » de la PIP. Au fil du temps Ces processus de cicatrisation se stabilisent au fil du temps, des sels de calcium avec le résultat final de plaques calcifiques  immuables s’y déposent, typiques des IPP stabilisées.
La IPP touche surtout leshommes d'un âge moyen, beaucoup plus rarement les personnes jeunes ou les personnes âgées
La maladie de la Peyronie peut être associée à une carence érectile soit parce que la douleur et la courbure, avec la douleur conséquente à la pénétration pour les deux partenaires, ont sur l’activité sexuelle un effet important psychologique négatif, soit parce que les modifications des tissus du pénis qui sont à la base de la possible cause de l'IPP coïncident avec celles qui contribuent au déterminisme des dysfonctions érectiles organiques.

MED peut vous aider à résoudre ce problème: si utilisé avec continuité pour quelques mois,  MEDvous aidera à réduire la courbure, vous obtiendrez un pénis en forme et plus grand.

 

Bibliographie
  • Feldman HA, Goldstein I, Hatzichristou DG et al. Impotence and psychosocial correlates: results of the Massachusetts male ageing study. J Urol 1994;151:54-61
  • OLeary M. Fowler F, Lenderking W et al. A brief male function inventory for urology. Urology 1995;46:697-705
  • Boolei M, Gepi-Attee S, Gingell JC, Allen MJ. Sildenafil, a novel, effecive oral therapy for male erectile dysfunction. Br J Urol 1996;78:257-261
  • Goldstein I, Lue TF, Padma-Nathan H et al. for the Sildenafil Study Group. Oral sildenafil in the treat¬ment of erectile dysfunction. N Engl J Med 1998;20:1397-1404
  • Padma-Nathan H, Wayne JG, Hellstrom MD et al for the Medicated Urethral System for Erection (MUSE) Study Group.Treatment of men with erec¬tile dysfunction with transurethral alprostadil. N Engl J Med 1997;336:1-7
  • Williams G, Abbou C-C, Amar ET et al On behalf of the MUSE Study Group. Efficacy and safety of transurethral alprostadil therapy in men with erec¬tile dysfunction. Br J Urol 1998;81 :889-894
  • Linet OI, Ogring FG. Efficacy and safety of intra¬cavernosai alprostadil in men with erectile dy¬sfunction. N Engl J Med 1996;334:873-877
  • Porst H. The rationale for prostaglandin E1 in erec¬tile failure: a survey of worldwide experience. J Urol 1996;155:802-815
  • Robert Otto Becker, MD 1923 - 2008
  • Dening. S., (1992), The Mythology of Sex, Macmillan, New York
  • Friedman, D. M., (2007), Storia del Pene, Castelvecchi, Roma
  • Pisani E, Austoni E. Terapia medica e chirurgica radicale della Malattia di La Peyronie. Masson Ed., Milano, 1989